Mediator : 80 % des premières demandes d’indemnisation rejetées
Brève

Mediator : 80 % des premières demandes d’indemnisation rejetées

04.10.2012

La très grande majorité des premières demandes d’indemnisation des victimes présumées du Mediator ont été rejetées par les experts, suscitant un début de polémique autour des critères restrictifs qu’ils appliquent.

Plus de 80 % des dossiers examinés jusqu’à présent (831 dossiers sur les 7 500 présentés) ont été jugés irrecevables par le collège d’experts de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM).

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a précisé que le débat portait « sur la capacité à établir un lien entre les dysfonctionnements observés chez certains malades et la prise du Mediator, d’une manière qui garantisse l’indemnisation par la justice ». Les valvulopathies bénignes, assez fréquentes dans la population âgée, sont rejetées par le collège d’experts parce qu’il est difficile d’établir un lien direct et causal avec la prise du Mediator. Pour rejeter les demandes, les experts ont notamment mis en avant l’âge avancé du malade, la prise d’antimigraineux susceptibles d’entraîner des problèmes cardiaques, ou des rhumatismes articulaires aigus contractés dans l’enfance.

Quotipharm.com, le 04/10/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires