Une campagne contre les dangers des produits contrefaits
Brève

Une campagne contre les dangers des produits contrefaits

12.07.2012

Le Comité national anti-contrefaçon (CNAC) et l’Union des fabricants (UniFab) lancent une nouvelle campagne anti-contrefaçon. Objectif : sensibiliser les estivants aux dangers des produits contrefaits, tant pour la santé que pour l’économie. La Direction générale des douanes indique en effet une recrudescence du phénomène. En 2011, neuf millions d’articles contrefaits ont été saisis, soit une augmentation de 40 % par rapport à l’année précédente. La voie maritime reste la plus utilisée pour l’acheminement des produits mais le nombre d’envois par colis a littéralement explosé. Les industriels remarquent que la contrefaçon touche de plus en plus d’objets du quotidien. Ainsi, en 2011, 65 000 médicaments contrefaits ont été saisis par la douane française. Un chiffre qui évolue peu grâce à un modèle de vente encadré et un système de protection sociale qui permet à tous les Français d’avoir accès aux soins. Les produits concernés sont le plus souvent dits de confort, comme le Viagra, ou bien sont destinés à d’autres marchés que la France.

Quotipharm.com, le 12/07/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.