Près de 8 000 femmes se sont fait retirer leurs prothèses PIP
Brève

Près de 8 000 femmes se sont fait retirer leurs prothèses PIP

05.06.2012

Près de 8 000 femmes ont bénéficié d’un retrait de prothèses mammaires PIP au gel de silicone frelaté, selon un bilan fin avril diffusé par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui fait état de « ruptures » chez 2 252 d’entre elles. « Un total de 48 cas d’adénocarcinomes mammaires ont été déclarés à l’agence chez des femmes porteuses de PIP (+ 3 cas par rapport à fin mars) », précise l’agence. Ce qui ne remet pas en question l’avis de l’Institut national du cancer (INCa) du 23 décembre 2011, qui statuait qu’il n’existe pas, d’après les données disponibles, de surrisque pour ce cancer chez les porteuses d’implants mammaires en comparaison à la population générale, ni de surrisque spécifique aux PIP en comparaison aux autres implants, souligne l’agence sanitaire. On estime que 30 000 femmes en France sont porteuses de prothèses mammaires en silicone PIP. L’explantation préventive reste donc recommandée, compte tenu de la fréquence et de la précocité des événements indésirables observés anormalement chez les porteuses d’implants PIP, souligne l’ANSM (www.ansm.sante.fr).

Quotipharm.com, le 05/06/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires