Benzodiazépines et buprénorphine : un durcissement de la réglementation
Brève

Benzodiazépines et buprénorphine : un durcissement de la réglementation

20.03.2012

Un arrêté du 9 mars 2012 paru au « Journal officiel » porte application de la réglementation des stupéfiants aux médicaments à base de flunitrazépam administrés par voie orale, aux médicaments à base de buprénorphine administrés par voie orale, aux médicaments à base de clonazépam administrés par voie orale et à certains médicaments à base de clorazépate dipotassique administrés par voie orale. Ce classement a été décidé en raison du risque de pharmacodépendance, d’abus ou d’usage détourné attaché à ces produits. Sont ainsi concernés les médicaments à base de flunitrazépam (Rohypnol), de clonazépam per os (Rivotril), ainsi que certains médicaments à base de clorazépate dipotassique (Tranxène) à des doses unitaires supérieures ou égales à 20 mg. Par ailleurs, les spécialités à base de buprénorphine per os à des doses unitaires supérieures ou égales à 0,2 mg sont également soumises à la même réglementation.

Quotipharm.com, le 20/03/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires