Benzodiazépines et buprénorphine : un durcissement de la réglementation
Brève

Benzodiazépines et buprénorphine : un durcissement de la réglementation

20.03.2012

Un arrêté du 9 mars 2012 paru au « Journal officiel » porte application de la réglementation des stupéfiants aux médicaments à base de flunitrazépam administrés par voie orale, aux médicaments à base de buprénorphine administrés par voie orale, aux médicaments à base de clonazépam administrés par voie orale et à certains médicaments à base de clorazépate dipotassique administrés par voie orale. Ce classement a été décidé en raison du risque de pharmacodépendance, d’abus ou d’usage détourné attaché à ces produits. Sont ainsi concernés les médicaments à base de flunitrazépam (Rohypnol), de clonazépam per os (Rivotril), ainsi que certains médicaments à base de clorazépate dipotassique (Tranxène) à des doses unitaires supérieures ou égales à 20 mg. Par ailleurs, les spécialités à base de buprénorphine per os à des doses unitaires supérieures ou égales à 0,2 mg sont également soumises à la même réglementation.

Quotipharm.com, le 20/03/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.