L’aspirine à petites doses préventives : plus de mal que de bien
Brève

L’aspirine à petites doses préventives : plus de mal que de bien

10.01.2012

Les risques posés par la prise d’une faible dose d’aspirine chaque jour pour des personnes sans maladie cardio-vasculaire dépassent les bénéfices en terme de prévention d’un accident cardiaque, selon une étude publiée dans la revue « Archives of Internal Medecine ». L’étude, dirigée par des chercheurs britanniques de l’université de Londres, a examiné les données portant sur 100 000 participants à neuf essais cliniques. Les résultats montrent certes une diminution de 10 % du risque de maladie cardio-vasculaire, sans conduire pour autant à une baisse significative des décès dus à un accident cardio-vasculaire ou à un cancer. En revanche, la prise régulière d’aspirine à faible dose a entraîné un risque 30 % plus élevé de saignements internes mettant en danger la vie du patient. L’étude conclut que, pour des patients en bonne santé, sans pathologie cardiaque détectée, la prise d’aspirine à petite dose entraîne davantage de risque que de bénéfices.

Cependant, « l’effet bénéfique de l’aspirine dans la prévention des maladies cardio-vasculaires pour des personnes ayant fait des attaques ou des accidents vasculaires cérébraux est indiscutable », estime le Dr Rao Sehasai, de l’université de Londres-St George, engageant ces patients à poursuivre leur traitement. « Mais les bénéfices pour des personnes qui n’ont pas ces problèmes sont beaucoup plus modestes qu’on le croyait, et un traitement à l’aspirine peut entraîner potentiellement des dégâts majeurs consécutifs à des saignements », ajoute-t-il. L’étude n’a, en outre, pas trouvé de preuve que l’aspirine pouvait prévenir des décès par cancers. Plusieurs études précédentes publiées dans « The Lancet » avaient fait état d’effets protecteurs de l’aspirine contre plusieurs cancers courants (colon, prostate, poumon).

Quotipharm.com, le 10/01/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires