Prothèses PIP : vers un retrait chirurgical pour les femmes concernées
Brève

Prothèses PIP : vers un retrait chirurgical pour les femmes concernées

20.12.2011

Le gouvernement annoncera d’ici à la fin de semaine son plan d’action concernant les prothèses mammaires PIP, indique sa porte-parole Valérie Pécresse, interrogée sur l’article du quotidien « Libération » révélant qu’il va être demandé à toutes les femmes concernées de se les faire enlever. « Aujourd’hui, nous sommes dans un processus d’évaluation de ces prothèses mammaires, vu les risques de cancer qui apparaissent, a déclaré la ministre sur LCI. L’urgence, c’est que toutes les femmes qui ont des prothèses PIP retournent voir leurs chirurgiens. » Les autorités sanitaires vont d’abord procéder au recensement des femmes qui se sont fait implanter ces prothèses et sont potentiellement en danger. Qui paiera ? « S’il s’agit d’une urgence sanitaire et de santé publique la réopération sera à la charge de la Sécurité sociale », précise la porte-parole. Quelque 30 000 femmes seraient concernées en France. Huit cas de cancer ont été signalés chez des patientes ayant eu des prothèses mammaires PIP défectueuses, selon le Pr Jean-Yves Grall, directeur général de la Santé.

Un Numéro Vert (0.800.636.636) a été mis en place pour les femmes concernées et a déjà reçu plus de 5 000 appels en deux semaines environ. Le parquet de Marseille, qui a reçu plus de 2 000 plaintes de porteuses de prothèses mammaires PIP, a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour blessures et homicide involontaire.

Quotipharm.com, le 20/12/2012
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires