Genopharm/Riemser : le LEEM saisit son comité de déontologie
Brève

Genopharm/Riemser : le LEEM saisit son comité de déontologie

22.11.2011

Dans l’affaire mettant en cause le groupe français Genopharm, accusé par l’allemand Riemser d’avoir vendu des anticancéreux périmés, le Comité de déontovigilance des entreprises du médicament (CODEEM), mis en place en septembre par le LEEM, prévoit d’auditionner « dans les meilleurs délais le président de Genopharm et l’avocat qui défend les intérêts de Riemser en France ». « Par une lettre du 18 novembre 2011 adressée à Yves Medina, président du CODEEM, Christian Lajoux, président du LEEM, a souhaité que la commission de déontologie du CODEEM fasse une analyse des informations publiées par la presse concernant les pratiques alléguées du laboratoire Genopharm : la commercialisation en France de lots périmés d’un médicament anticancéreux (Thiotepa) », explique le LEEM dans un communiqué. Le LEEM précise que cette saisine du CODEEM est indépendante de l’instruction judiciaire en cours. Riemser, qui fabrique ce traitement de tumeurs solides et de cancers de l’enfant, a déposé jeudi dernier une plainte à Paris pour « faux et usage de faux, tromperie et falsification » contre Genopharm.

Quotipharm.com, le 22/11/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires