L’Europe juge « disproportionné » le refus de vente en ligne de cosmétiques
Brève

L’Europe juge « disproportionné » le refus de vente en ligne de cosmétiques

03.03.2011

L’avocat général de la Cour de Justice Européenne (CJE) a jugé « disproportionnée » l’interdiction défendue par le groupe Pierre Fabre de vendre sur internet ses produits de parapharmacie. Il s’agit d’une interdiction qui « élimine un moyen moderne de distribution » a ainsi affirmé l’avocat général. Cette sérieuse remise en cause de la position adoptée par le groupe français est le dernier épisode en date d’une bataille judiciaire engagée en 2008 par l’autorité française de la concurrence. Celle-ci avait estimé que le refus de vente sur internet du laboratoire était contraire aux règles de la concurrence en vigueur en Europe. La Cour d’appel de Paris auprès de laquelle Pierre Fabre avait alors introduit un recours a finalement demandé à la CJE de trancher. À savoir, en rendant leur arrêt, dans 80 % des affaires, les juges de Luxembourg confirment l’avis de l’avocat général.

QUOTIPHARM.COM, le 03/03/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Impots

À la Une Fiscalité : ce qui vous attend en 2018 Abonné

Hausse de la CSG, fin du RSI, baisse du taux de l’impôt sur les sociétés, rabotage du CICE ou encore programmation de l’imposition à la source… Entre promesses de campagne du candidat Macron et mesures prévues par l'ancien gouvernement, l’année 2018 augure quelques bouleversements dans la fiscalité des titulaires. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.