L’étude qui liait l’autisme et le vaccin ROR était un trucage
Brève

L’étude qui liait l’autisme et le vaccin ROR était un trucage

06.01.2011

Une étude, datant de 1998, qui avait semé la panique, notamment dans les pays anglo-saxons, en établissant un lien entre le vaccin ROR (rougeole-rubéole-oreillons) et l’autisme infantile était un « trucage élaboré », accuse dans son édition de jeudi le « British Medical Journal » (BMJ). C’est la revue médicale britannique « The Lancet » qui avait publié l’étude en question, dirigée par le Dr Andrew Wakefield et portant sur un échantillon de seulement 12 enfants. Déclenchant une vive polémique en Grande-Bretagne, l’étude avait entraîné une baisse sensible de cette triple vaccination en Grande-Bretagne. Plusieurs autres études (britannique, canadienne, américaine…), publiées par la suite, n’ont établi aucune corrélation entre la survenue d’autisme et le vaccin ROR. L’auteur principal de l’étude s’est vu reprocher des « irrégularités » et d’avoir conduit une recherche « manquant à l’éthique médicale ». Un jugement du General medical council britannique (Conseil général de la médecine) a établi que certains éléments de l’article de 1998 de Wakefield et ses coauteurs sont « inexacts » et ses méthodes de recherche « non éthiques ». « Lancet » avait fini par reconnaître, en 2004, qu’il n’aurait pas dû publier cette étude et s’était formellement rétracté, en février 2010, en décidant de la retirer.

En mars dernier, la justice américaine a rejeté tout lien entre le vaccin ROR administré à un bébé et les symptômes d’autisme développés six mois plus tard. Trois familles avaient déjà été déboutées, en février 2009, dans des affaires équivalentes. Dans sa décision, le tribunal spécial américain estime que « la théorie d’une cause venue du vaccin n’a pas de base scientifique ». Près de 5 000 parents américains demandaient au tribunal spécial de reconnaître qu’un produit conservateur à base de mercure, le thiomersal, contenu dans certains vaccins comme le ROR, peut être à l’origine de l’autisme chez l’enfant.

Le refus de nombreux parents de faire vacciner leurs enfants contre les infections infantiles a contribué à un plus grand nombre de cas de rougeole aux États-Unis et dans certains pays européens depuis de nombreuses années, selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies.

Quotipharm.com, le 06/01/2011
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.