Les Français plébiscitent leur système de santé
Brève

Les Français plébiscitent leur système de santé

21.09.2010

61 % des Français se disent satisfaits de leur système de santé, selon une enquête du Cercle santé société et la société Europ Assistance. Cette enquête a été conduite en juin et juillet dernier auprès de 3 600 personnes réparties dans 7 pays européens et aux États-Unis. À la question de savoir où l’on est le mieux soigné, nos concitoyens citent la France à 67 %, tandis que les Suédois ne sont que 50 % à citer leur pays à la première place, les Américains 46 %, les Allemands 38 % et les Britanniques 28 %. Interrogés sur le pays où l’on est le mieux remboursé, les Français plébiscitent l’Hexagone à 69 %. Par ailleurs, 82 % d’entre eux ne voient pas l’intérêt d’aller dans un autre pays pour y recevoir des soins de qualité égale mais moins chers, alors que 57 % des Polonais et 42 % des Suédois se disent prêts à franchir la frontière. Les erreurs médicales sont redoutées par 84 % des Britanniques, 70 % des Américains contre seulement 35 % des Français. Le plébiscite hexagonal n’empêche pas les inquiétudes sur l’avenir du système de santé. 52 % des Français redoutent un allongement des délais d’attente pour se faire soigner. L’hypothèse d’une pénurie de médecins généralistes préoccupe 63 % des Français interrogés, contre 51 % en 2006, lors de la précédente enquête. Pour garantir l’égalité d’accès, les Français sont pour moitié favorables à une hausse des prélèvements. Ils préfèrent une assurance publique obligatoire pour la dépendance (à 62 %), contre 46 % pour une assurance obligatoire privée.

QUOTIPHARM.COM, le 21/09/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires