L’Ordre crée un Comité d’évaluation du Dossier Pharmaceutique
Brève

L’Ordre crée un Comité d’évaluation du Dossier Pharmaceutique

08.09.2010

Après la mise en œuvre du dispositif et le développement de son déploiement (en cours), la priorité pour le Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens est aujourd’hui d’évaluer l’atteinte des objectifs du Dossier Pharmaceutique (DP). Dans un communiqué paru ce jour, le CNOP explique ainsi qu’ « Il s’agit de mesurer le bénéfice pour le patient et le système de santé ». Le CNOP a donc souhaité, sous l’impulsion de sa présidente, Isabelle Adenot, qu’un comité scientifique d’évaluation du DP autonome, sans présence de conseillers ordinaux, soit créé. En effet, souligne l’institution, « l’Ordre ne peut évaluer un dispositif qu’il met lui-même en œuvre ».

La constitution et l’action du comité ont été confiées à Jean Calop, Professeur de pharmacie clinique à l’UFR de pharmacie de Grenoble et Pharmacien Praticien Hospitalier responsable de l’UF pharmacie clinique au CHU de Grenoble. Les missions du comité sont de concevoir une méthodologie (maîtrise d’ouvrage) permettant d’évaluer l’utilité du DP - une fois le référentiel écrit, il sera proposé à différents « maîtres d’œuvre » potentiels (facultés de pharmacie, cabinets d’étude, etc.) ; de mesurer l’impact sur les pratiques professionnelles des pharmaciens, tant lors de la dispensation de médicaments prescrits que de celle de médicaments de médication officinale ou lors de la réception d’alertes sanitaires classées « DGS – Urgent ».

Au 31 août 2010, 9 400 000 DP ont été créés et 16 400 pharmacies sont connectées (71 % des officines françaises).

Quotipharm.com, le 08/09/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.