La Miviludes pointe les dangers des dérives sectaires sur la santé
Brève

La Miviludes pointe les dangers des dérives sectaires sur la santé

07.04.2010

La Miviludes, ou Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, rend public aujourd’hui, son rapport annuel 2009. Elle y consacre un important chapitre à la nutrition et ses dérives, relevant notamment les risques du jeûne excessif, du régime exclusivement végétalien pour les enfants, de l’abandon des médecines classiques au profit de régimes censés guérir de tout, même du cancer, des stages associant jeûne et randonnée jusqu’à épuisement… La Miviludes dévoile ainsi le succès grandissant de la « détoxination » (certains procédés usent du jeûne et de la randonnée, associés à d’autres pratiques telles que la kinésiologie, l’hypnose, le chamanisme, le biomagnétisme, etc.). Ces cures pseudo-hygiénistes, aujourd’hui en recrudescence, appliquent une alimentation carencée ou réduite à sa plus simple expression pour affaiblir leurs adeptes et avoir toute emprise psychologique sur eux. Le rapport de la Miviludes rappelle que ces pratiques ont parfois conduit les adeptes jusqu’au « suicide ou à une mort prématurée » et cite diverses affaires criminelles. Ainsi, à l’été 1999, un enfant de 2 ans et demi en état de dénutrition sévère est décédé dans un service d’urgences. Ses parents limitaient ses apports alimentaires aux fruits, aux produits laitiers et à l’eau, comme préconisé par la communauté Joie et Loisirs à laquelle ils adhéraient.

Le rapport de la Miviludes sera mis en ligne sur son site : http://www.miviludes.gouv.fr/

Quotipharm.com, le 07/04/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires