Une campagne pour inviter les patients à voter dimanche
Brève

Une campagne pour inviter les patients à voter dimanche

11.03.2010

Près d’un pharmacien sur deux (46,7 %) ne compte pas voter dimanche, selon une enquête réalisée par la société Call Medi Call pour « le Quotidien du Pharmacien » (voir l’édition du 8 mars). Dépités, les officinaux entendent bouder le scrutin régional. La Fédération pharmaceutique méditerranéenne exhorte, au contraire, les confrères, mais aussi les patients, à mettre un bulletin dans l’urne les 14 et 21 mars. L’organisation, qui rassemble les pharmaciens des huit départements des régions PACA et Languedoc-Roussillon, invite les titulaires à placer dans leurs vitrines une affiche appelant leurs clients à voter lors des élections régionales. Pour qui ? L’affiche, sur laquelle figure un jackpot, ne le dit pas explicitement. Elle explique, en revanche, pourquoi : pour exprimer son mécontentement face à la diminution de la prise en charge des produits de santé dans notre pays. « L’abstention, c’est pas bon ! », indique le message de l’affiche. Et juste en dessous on peut lire : « Les 14 et 21 mars, rejouez ! »

L’affiche peut être téléchargée à partir du site des Pharmaciens en colère (www.pharmaciensencolere.net).

Quotipharm.com, le 11/03/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires