Des dons de médicaments sous contrôle pour Haïti
Brève

Des dons de médicaments sous contrôle pour Haïti

15.02.2010

Des dizaines de tonnes de médicaments et de matériel médical ont été envoyées en Haïti après le séisme du 12 janvier, mais les besoins persistent et le pays manque encore cruellement de produits morphiniques, ont souligné lundi des responsables d’ONG. Dès les premiers jours, l’association Tulipe, qui coordonne en France les dons de l’industrie pharmaceutique, a envoyé 100 000 traitements d’urgence, indique son président, Benoît Gallet. 45 tonnes de médicaments (antibiotiques, antalgiques, antiseptiques…) et de petit matériel ont ensuite été envoyées à Saint-Domingue et acheminés en Haïti par la Chaîne de l’espoir. 20 tonnes de médicaments et de matériel ont en outre été confiées à la Croix-Rouge. « On n’envoie pas de médicaments à l’aveugle », souligne Benoît Gallet. Tulipe, qui a le statut d’établissement pharmaceutique, s’assure que ses envois sont réceptionnés par des ONG en qui elle a confiance, pour éviter des utilisations détournées (marché noir). En Haïti, elle travaille avec cinq ONG, principalement la Chaîne de l’espoir, installée dans une ancienne clinique esthétique, et Aide médicale internationale. Tulipe estime également que « l’exigence de qualité » doit être la même pour tous, l’envoi de médicaments non utilisés et rapportés chez le pharmacien étant désormais interdite.

Le Dr Gallet indique que 8 000 traitements morphiniques, soumis en France à un régime d’autorisation spéciale pour le stockage et le transport, ont été envoyés il y a une dizaine de jours, tout en soulignant la difficulté d’organiser sur place la sécurité de ces produits qui peuvent tenter le marché de la drogue.

Quotipharm.com, le 15/02/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Retraits de lots : objectif zéro défaut Abonné

À ce jour, aucun bébé ne se trouve en danger. Mais l’affaire du lait contaminé aurait pu très mal tourner. Elle révèle surtout que les systèmes d’alerte et de retrait de lots sont perfectibles. Et pas seulement dans la grande distribution puisque 44 pharmaciens ont été épinglés par la DGCCRF pour avoir détenu dans leurs officines des boîtes de laits concernés par les retraits de lots. Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.