La mort subite du nourrisson liée à un bas niveau de sérotonine
Brève

La mort subite du nourrisson liée à un bas niveau de sérotonine

02.02.2010

Le syndrome de la mort subite du nourrisson serait dû à une production insuffisante de sérotonine, selon une étude publiée mardi dans le « Journal of the american medical association » (JAMA). Le cerveau des nourrissons qui meurent de ce syndrome produit en effet de bas niveau de sérotonine, une substance chimique qui permet la transmission des messages entre les cellules cérébrales et joue un rôle essentiel pour la respiration, le rythme cardiaque et le sommeil, expliquent ces chercheurs. Les auteurs de ces travaux pensent qu’un niveau insuffisant de sérotonine pourrait diminuer la capacité des nouveau-nés à réagir normalement en cas d’une diminution de l’oxygène ou de taux élevés de dioxyde de carbone (CO2) accumulés en dormant sur le ventre. « Nous savions depuis longtemps que le fait de faire dormir les nourrissons sur le dos est le moyen le plus efficace de réduire le risque de morts subites, souligne le Dr Alan Guttmacher, directeur de l’Institut national américain de la santé des enfants et du développement humain. Cette découverte fournit des indices importants quant à l’origine biologique du syndrome et pourrait permettre de développer des tests pour identifier les enfants ayant le plus de risque et d’élaborer des stratégies de prévention. »

Quotipharm.com, le 02/02/2010
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires