Trop de neuroleptiques prescrits dans la maladie d’Alzheimer selon la HAS
Brève

Trop de neuroleptiques prescrits dans la maladie d’Alzheimer selon la HAS

24.11.2009

Les troubles du comportement (agitation, agressivité, cris, opposition, déambulation) survenant dans la démence d’Alzheimer conduisent à une prescription excessive et inadaptée de médicaments neuroleptiques, selon la Haute autorité de santé (HAS). « Les neuroleptiques (ou psychotropes) sont la mauvaise réponse à ces troubles du comportement, perturbateurs pour l’entourage et potentiellement dangereux pour les patients », relève le Dr Benoît Lavallart, chargé de mission Alzheimer, à l’occasion d’un point presse de l’HAS. D’autant que « leur efficacité sur ces troubles du comportement est très restreinte » et qu’ils peuvent être délétères dans cette maladie, poursuit-il, en évoquant les effets indésirables de ces médicaments, tels « une augmentation des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et du risque de mortalité, même à court terme ». Le taux de malades d’Alzheimer de plus de 65 ans sous neuroleptiques est bien trop élevé en France, de 16,9 % en 2007 et 16,1 % en 2008, alors que l’objectif visé est de 5 %, selon le Dr Armelle Desplanques (HAS).

Quotipharm.com, le 24/11/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires