La Commission européenne veut doper le générique
Brève

La Commission européenne veut doper le générique

08.07.2009

Dans un rapport qui tire les conclusions d'une enquête sur le secteur de la pharmacie lancée mi-janvier, la Commission européenne met en évidence des « retards dans l'introduction » des génériques sur le marché. Pour promouvoir ces médicaments, la Commission européenne s’attaque aux pratiques anticoncurrentielles du secteur pharmaceutique qui, selon elle, « freinent leur développement via des procès interminables ou des ententes entre laboratoires ».

La Commission, qui pointe notamment les innombrables procès opposant les laboratoires aux fabricants de génériques, déplore des lacunes du cadre réglementaire, mais surtout les pratiques des laboratoires, qui « utilisent divers instruments pour étendre la durée de vie commerciale de leurs produits afin d'empêcher aussi longtemps que possible l'entrée des génériques sur le marché ».

La Commission, qui a décidé d'accroître son contrôle sur ces arrangements, a indiqué qu'elle « intensifiera ses contrôles du secteur » et « étudiera certains cas particuliers lorsque cela lui semblera adéquat ». Elle a également annoncé l'ouverture d'enquêtes contre plusieurs groupes pharmaceutiques.

Outre ces problèmes, Bruxelles souligne la nécessité pour les pays européens d'introduire une législation facilitant l'utilisation des médicaments génériques.

L'association européenne des médicaments génériques (EGA) a appelé également « les autorités nationales et européennes à mettre en place rapidement les conclusions et recommandations du rapport ».

Quotipharm.com, le 08/07/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.