Le pharmacien de coordination devient correspondant
Brève

Le pharmacien de coordination devient correspondant

29.05.2009

La commission des affaires sociales du Sénat avait largement amendé le projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HSPT), en particulier la partie concernant les missions des pharmaciens. En séance plénière, les sénateurs ont corrigé le tir. La notion de « pharmacien de coordination » passée à la trappe, a ainsi été réintégrée sous un autre nom, celui de pharmacien « correspondant ». Le texte adopté par la Haute Assemblée stipule ainsi que les officinaux peuvent, dans le cadre de coopérations être désignés comme correspondants au sein de l’équipe de soins par le patient. À ce titre, ils peuvent notamment, à la demande du médecin ou avec son accord, renouveler périodiquement des traitements chroniques, ajuster, au besoin, leur posologie, et effectuer des bilans de médications destinés à en optimiser les effets.

Quotipharm.com, le 29 mai 2009
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires