L’Union européenne va créer un observatoire de la contrefaçon
Brève

L’Union européenne va créer un observatoire de la contrefaçon

31.03.2009

Un observatoire de la contrefaçon et du piratage va être inauguré jeudi à Bruxelles par le commissaire en charge du marché intérieur, l’Irlandais Charlie McCreevy. Il s’agira d’une structure très légère, dirigée par la Commission, qui sera chargée de coordonner les actions des différents acteurs qui luttent contre ce fléau, comme les douanes, les forces de police et les bureaux pour la propriété intellectuelle. Elle collectera notamment les données sur les secteurs concernés, les pays d’origine des produits contrefaits, les points d’entrée et les conséquences économiques. Selon les données de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), le commerce de produits contrefaits représente chaque année une valeur de 200 milliards de dollars, soit 2 % du commerce mondial. Mais la Commission pense que les chiffres sont en réalité bien plus élevés. La contrefaçon, qui concernait à l’origine les produits de luxe, s’est rapidement étendue à des domaines aussi variés que l’alimentation, les jouets, les pièces détachées, les DVD, les CD, les cosmétiques et les médicaments. L’expansion du secteur croît avec l’Internet. On estime ainsi que près de la moitié du Viagra vendu par internet est contrefait.

Quotipharm.com, le 31/03/09
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires