Prescriptions pour retarder la puberté : des délivrances à refuser chez l’enfant

Prescriptions pour retarder la puberté : des délivrances à refuser chez l’enfant

Charlotte Demarti
| 06.10.2017
  • Pharmacien

En septembre, les autorités de santé ont demandé aux médecins de ne plus effectuer certaines co-prescriptions hors AMM chez les enfants associant de l’hormone de croissance à des inhibiteurs de l’aromatase ou à des analogues de la GnRH. Malgré cette requête, ces co-prescriptions visant à retarder la puberté persistent. Les autorités s’adressent aujourd'hui aux pharmaciens pour qu’ils refusent ces délivrances.

L’ANSM a observé des co-prescriptions hors AMM adressées à...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
LEEM

Les entreprises du médicament veulent renouer avec les pharmaciens

Le LEEM, organisation professionnelle des entreprises du médicament, s'est fixé l'objectif de revaloriser ses relations de travail avec les professionnels de santé, au premier rang desquels il cite les pharmaciens. Parmi les... Commenter

Partenaires