Prescriptions pour retarder la puberté : des délivrances à refuser chez l’enfant

Prescriptions pour retarder la puberté : des délivrances à refuser chez l’enfant

Charlotte Demarti
| 06.10.2017
  • Pharmacien

En septembre, les autorités de santé ont demandé aux médecins de ne plus effectuer certaines co-prescriptions hors AMM chez les enfants associant de l’hormone de croissance à des inhibiteurs de l’aromatase ou à des analogues de la GnRH. Malgré cette requête, ces co-prescriptions visant à retarder la puberté persistent. Les autorités s’adressent aujourd'hui aux pharmaciens pour qu’ils refusent ces délivrances.

L’ANSM a observé des co-prescriptions hors AMM adressées à...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires