À la Une - Marge brute : les gagnants et les perdants

À la UneMarge brute : les gagnants et les perdants

Marie Bonte
| 11.09.2017

Une nouvelle fois, l'étude statistique de Fiducial pointe du doigt les fortes disparités qui caractérisent l'économie officinale. Dans un contexte marqué par la baisse des prix des médicaments remboursables, le sort des pharmacies est plus que jamais lié à leur typologie. Toutefois, les experts-comptables attendent de l'avenant à la convention pharmaceutique signé cet été qu'il crée de nouvelles sources de rentabilité pour l'officine.

  • Statistiques

Que l’on ne s’y trompe pas. La timide hausse du chiffre d'affaires (CA) observée en 2016 n’est pas un signe de reprise de l’activité officinale. Ni même de sursaut. Tout au plus est-elle à mettre en perspective avec une saison grippale plus virulente en fin d’année.

Pour les experts-comptables du cabinet Fiducial, qui publie ces statistiques dans le cadre de son enquête annuelle (1), 2016 ressemble à s’y méprendre à 2015, tout en en accentuant la tendance. Dans un contexte où...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 4 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires