Injections de microdystrophine, nouvel espoir face à la myopathie de Duchenne

Injections de microdystrophine, nouvel espoir face à la myopathie de Duchenne

27.07.2017
  • duchenne

Une équipe de chercheurs français et britanniques sont parvenus à « raccourcir » le gène DMD, afin de pouvoir, par injection, réactiver la production de dystrophine, palliant ainsi les symptômes de la myopathie de Duchenne.

Un nouveau pas vient d’être franchi dans la thérapie génique en même temps que dans la lutte contre la myopathie de Duchenne, la plus fréquente des maladies neuromusculaires de l’enfant (1).

Un groupe réunissant des chercheurs du laboratoire INSERM...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires