Obligation vaccinale : Agnès Buzyn répond aux manifestants

Obligation vaccinale : Agnès Buzyn répond aux manifestants

Mélanie Maziere
| 10.07.2017
  • manifestants

Des manifestations ont été organisées dans plusieurs villes de France pour contester l'élargissement de l'obligation vaccinale pédiatrique à 11 valences. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, répond.

Jusqu'alors très mesurée dans ses propos, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a haussé le ton pour répondre aux manifestations anti-vaccins qui se sont déroulées samedi. Appelant à « la confiance dans les vaccins » et rappelant qu'ils ont permis de « sauver des millions...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 11 Commentaires
 
claude l Médecin ou Interne 14.07.2017 à 15h37

bon on parle des 11 vaccins pour les nouveaux "nés"!
moi je vais parler à Mme la ministre des 2 vaccins obligatoire pour les personnes de 74 ans à 90 ans et supercentenaire dont ils meurent du Lire la suite

Répondre
 
Pascal Pharmacien 11.07.2017 à 12h12

Que les anti vaccins soient logique jusqu'au bout, et assument personnellement les conséquences, lors de malformation fœtale liée à la rubéole ou de décès d'enfant par la rougeole, sans demander Lire la suite

Répondre
 
antoine c Pharmacien 11.07.2017 à 11h23

je vois que la médecine est entre de bonnes mains !
je vais vomir...

Répondre
 
IRISA R Médecin ou Interne 10.07.2017 à 18h15

Qu'est-ce qui empêche le retour du DTP? là est la vrai raison du nouveau vaccin, c'est jackpot pour Big Pharma! La santé des enfants est au second plan.

Répondre
 
antoine c Pharmacien 11.07.2017 à 12h11

il y a de moins en moins de labos qui produisent des vaccins, aucun générique...
si c'était très rentable, il y aurait beaucoup plus d'acteur sur le marché!
la théorie du complot...

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 11.07.2017 à 16h27

Théorie de l'indigence . On appelle ça le marché . Si c'est trop cher on n'achète moins ou pas , a part le luxe fait exprès . Si c'est pas assez cher on vend moins ou pas car on fabrique juste ou pas Lire la suite

Répondre
 
Pierre R Médecin ou Interne 10.07.2017 à 16h41

Les effets secondaires graves des maladies de l'enfance sont eux aussi rares,quand ils surviennent après des vaccinations abusives il faut alors mettre en cause le vaccinateur ou celui qui a donné Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 11.07.2017 à 18h26

Certains effets secondaires de maladies infantiles sont tout simplement ..... MORTELS!
C'est donc un crime de ne pas vacciner.
Et il faut arrêter de colporter le soi-disant complot du big-pharma, Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cour des comptes

Rapport de la Cour des comptes : un réquisitoire au vitriol contre l’officine

Le nouveau rapport de la Cour des Comptes sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale pointe le surdimensionnement du réseau officinal et accuse sans ambages la profession de renchérir le coût de la... 19

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.