Vives polémiques sur les prix dans les pharmacies allemandes - Trop cher cannabis

Vives polémiques sur les prix dans les pharmacies allemandesTrop cher cannabis

Denis Durand de Bousingen
| 29.06.2017

Depuis le 10 mars dernier, les officines peuvent préparer et délivrer du cannabis sur simple prescription médicale. Mais une polémique sur les prix pratiqués, jugés excessifs par les associations de patients, entache depuis quelques semaines le développement de cette activité.

  • cannabis

Adoptée l’hiver dernier, la nouvelle loi assimile la délivrance du cannabis à celle d’un médicament. Depuis quelques années, il était certes déjà possible d’en obtenir sur prescription, mais les patients devaient demander une autorisation spéciale à l’Office des stupéfiants, en suivant une procédure longue et difficile. Pour cette raison, beaucoup de patients préféraient commander directement à l’étranger, le plus souvent aux Pays-Bas ou en République tchèque, voire produire eux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires