Christian Grenier : « Donner les moyens aux titulaires d'être pharmaciens »

Christian Grenier : « Donner les moyens aux titulaires d'être pharmaciens »

Marie Bonte
| 22.06.2017

Christian Grenier, président et fondateur de Népenthès et président de Federgy*, explique pourquoi et comment le C6 ambitionne de repositionner chaque circuit de distribution auprès des pharmaciens.

Le Quotidien du pharmacien. - Pourquoi avoir créé le C6 ?

Christian Grenier. - Au-delà de la fonction « achats », le C6 répond à une évolution de la logistique à laquelle doivent faire face les laboratoires et les grossistes-répartiteurs. La baisse du prix du médicament, notamment du générique, n’est pas étrangère à cela puisqu’elle contraint la répartition à revoir son business model.

Différents process se côtoient, s’entrecroisent. On estime aujourd’hui...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires