Recul des dépenses de médicaments depuis le début de l'année

Recul des dépenses de médicaments depuis le début de l'année

Christophe Micas
| 21.06.2017
  • Dépenses médicaments

Depuis le début de l'année 2017, les remboursements des soins du régime général sont en hausse de 2,6 %, en données corrigées des jours ouvrés. Dans le même temps, les dépenses de médicaments délivrés en ville reculent de près de 1 %.

L’évolution des dépenses liées aux médicaments délivrés en ville reste faible, selon les derniers chiffres communiqués par la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM). « À fin mai, le recul est de - 0,9 % en...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
Dr Gnon Pharmacien 26.06.2017 à 14h57

Non la valeur ajoutée de l'acte est de 1€ ( au moins c'est pas compliqué à compter ) et la marge MDL est de zéro au début puis plafonnée seulement après 1500 € . Alors devait-on accepter ça pour se Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 22.06.2017 à 18h12

Donc une fois de plus, ne progressent que les médicaments chers. On peut applaudir les syndicats qui ont signé, il y a quelques années, le scandaleux plafonnement de notre marge (signifiant que la Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires