Prix du médicament - Des contrats à la performance au compte-gouttes

Prix du médicamentDes contrats à la performance au compte-gouttes

Mélanie Maziere
| 08.06.2017

On en parle beaucoup mais on en fait peu. Le concept du contrat à la performance, passé entre le Comité économique des produits de santé (CEPS) et un laboratoire lors des négociations tarifaires sur un traitement innovant, fait de rares émules en France.

Depuis le retour de l'innovation thérapeutique, son financement est un sujet récurrent des acteurs du monde de la santé. Objectif ? Que les Français y accèdent en fonction de leurs besoins thérapeutiques et non de leurs moyens financiers. C'est dans ce cadre que les contrats à la performance ont timidement fait leur apparition. En décembre 2015, le président du Comité économique des produits de santé (CEPS) de l'époque, Dominique Giorgi, avait rappelé que le CEPS conclut ce type...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires