Le monde aujourd'hui - Affaire Ferrand : Macron prend un risque

Le monde aujourd'huiAffaire Ferrand : Macron prend un risque

Richard Liscia
| 06.06.2017

En refusant de limoger Richard Ferrand, empêtré dans une affaire de conflit d'intérêts, le président de la République affaiblit sa campagne des législatives et son projet de loi de moralisation de la vie politique que vient de présenter François Bayrou, ministre de la Justice.

  • Macron prend un risque

Les Français approuveraient le contenu de la loi de moralisation de la vie politique s'ils en trouvaient l'application concrète dans le cas Ferrand. Au lieu de quoi, le président, le Premier ministre et le ministre de la Justice leur envoient un message brouillé destiné à les persuader du mérite d'une position en vertu de laquelle M. Ferrand peut rester à son poste de ministre de la Cohésion des territoires tant qu'il n'est pas mis en examen. Cette position était déjà difficilement...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Médicaments : le plan anti-rupture du LEEM

Le LEEM l'avait annoncé par la voix de son président Philippe Tcheng lors de ses vœux, c'est chose faite. Les industriels du médicament présentent leur plan d'actions en six points pour agir contre les pénuries de médicaments.... 4

Partenaires