Premier feu vert pour un anticancéreux ciblant des tumeurs spécifiques

Premier feu vert pour un anticancéreux ciblant des tumeurs spécifiques

Mélanie Maziere
| 24.05.2017
  • tumeur

Pour la première fois, un anticancéreux ciblant des tumeurs à profil génétique spécifique a été autorisé, en l'occurrence par l'Agence américaine du médicament (FDA). Jusqu'alors, les indications de ces traitements visaient l'organe atteint et non le type de tumeurs.

Le Keytruda (pembrolizumab), de l'Américain Merck & Co, déjà indiqué dans le mélanome, le cancer avancé du poumon, de la tête et du cou et dans le lymphome d'Hodgkin, vient de recevoir une autorisation de mise sur...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires