Histoire de la pharmacie - L'apothicaire anglais qui apporta la poudre de quinquina en France. « Monsieur Talbor fébrifuge est arrivé » !

Histoire de la pharmacieL'apothicaire anglais qui apporta la poudre de quinquina en France. « Monsieur Talbor fébrifuge est arrivé » !

Julie Chaizemartin
| 22.05.2017

C’est probablement un des personnages les plus sulfureux et passionnants de l’histoire de la pharmacie. On sait de lui qu’il était apothicaire, d’abord apprenti à Cambridge chez Peter Dent, avant de partir dans la région impaludée de l’Essex pour tester une nouvelle manière d’administrer le quinquina.

  • doc1
  • doc2
  • famille

Certains le rangent dans la famille des charlatans. Une chose est sûre, l’homme était très malin, au point de bientôt rendre jaloux l’ensemble du corps médical français.

« C'est dommage que Molière soit mort ; il ferait une scène merveilleuse de Daquin, qui est enragé de n'avoir pas le bon remède, et de tous les autres médecins, qui sont accablés par les expériences, par les succès, et par les prophéties comme divines de ce petit homme… » Voilà comment...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires