Chine : la peine de mort pour des essais cliniques falsifiés

Chine : la peine de mort pour des essais cliniques falsifiés

Marie Bonte
| 22.05.2017
  • Chine

Selon une nouvelle interprétation du Code pénal, toute personne convaincue d'avoir contribué à falsifier des essais cliniques pourra être condamnée à mort par la Cour suprême de la République populaire de Chine, si, une fois sur le marché, le médicament provoque la mort du patient.

La pratique est courante. Selon une étude, 80 % des résultats d’essais cliniques contiennent des données volontairement fausses. Jusqu’à présent, en cas de découverte, le laboratoire concerné...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
streptotest

Les tests angine remboursés en 2020

Les tests rapides d’orientation diagnostique de l'angine à streptocoque A, réalisés en pharmacie vont être remboursés à partir de l’an prochain. Le 1er janvier 2020, les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) permettant... 6

Partenaires