ART - Deux expositions à Paris - Pissarro, l'art de se renouveler

ART - Deux expositions à ParisPissarro, l'art de se renouveler

Caroline Chaine
| 04.05.2017

Camille Pissarro (1830-1903) est à l’honneur à Paris avec deux expositions. Le musée Marmottan Monet consacre une rétrospective au « premier des impressionnistes », tandis que le musée du Luxembourg évoque « Pissarro à Éragny - La nature retrouvée ».

  • Art-Pissarro

C’est avec 75 œuvres, dont certaines peu vues en France, que le musée Marmottan Monet (1) retrace le parcours de Camille Pissarro. Ses débuts dans les Antilles danoises, où il est né, où il manifeste un intérêt pour la lumière. Son arrivée à Paris, à l’Académie suisse, où il rencontre Monet, qui restera son ami. Son intérêt pour le paysage et les influences de Corot et Daubigny et sa grande aptitude à se renouveler.

À Louveciennes puis Pontoise, Pissarro travaille...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires