Le monde aujourd'hui - Le coup d'Etat électoral

Le monde aujourd'huiLe coup d'Etat électoral

Richard Liscia
| 18.04.2017

Il est entendu que quatre des onze candidats à la présidentielle sont en mesure d'être élus  car aucun n'a vraiment l'avantage sur les autres. De plus, les sondages ne sont pas fiables et l'ordre qu'ils nous annoncent pourrait être démenti au premier et au second tour. Cette incertitude conduit à au moins une hypothèse : un candidat représentant moins d'un cinquième des Français peut l'emporter.

  • Le coup d'Etat électoral

Lequel ? La popularité dont bénéficie Jean-Luc Mélenchon fait de lui un vainqueur possible, celui qu'on n'attendait pas mais que l'atmosphère délétère d'une campagne qui a dressé les Français les uns contre les autres rend plausible. Comme Marine Le Pen, ou les candidats dits « petits » qui prétendent s'inspirer du gaullisme pour mieux démanteler la constitution gaulliste de la Vè République, M. Mélenchon, s'il est élu, entend convoquer une assemblée constituante et passer à la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 5

Partenaires