Ouverture du capital aux adjoints : « un gadget »

Ouverture du capital aux adjoints : « un gadget »

Marie Bonte
| 10.04.2017

Faciliter l’accession des nouvelles générations à l’officine, et par là même fluidifier le marché des cessions, passent, selon l’analyse du réseau CGP, par la mutualisation des charges et des services.

« Un gadget », c’est ainsi qu’Olivier Desplats, expert-comptable du cabinet Flandre Comptabilité Conseil, membre du réseau CGP, qualifie l’ouverture du capital aux adjoints autorisée par le décret du 20 mars 2017 (« le Quotidien » du 27 mars 2017). L’expert-comptable n’est pas convaincu que cette mesure connaîtra un retentissement significatif auprès des salariés concernés, ni qu’elle contribuera à fluidifier le marché des cessions.

En tout état de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 7

Partenaires