Limoges - L’allergie médicamenteuse en question

LimogesL’allergie médicamenteuse en question

Jean-Pierre Gourvest
| 10.04.2017

En mars dernier, le Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Limoges organisait pour la 4e année consécutive dans les locaux de l’université, une journée régionale de pharmacovigilance. Cette année le sujet portait sur « Allergie d’origine médicamenteuse : une contre-indication définitive ? », réunissant une cinquantaine de professionnels de santé (médecins, pharmaciens, étudiants, infirmiers, etc.).

Les médicaments peuvent être à l’origine de différents types de réactions d’hypersensibilité, allergique ou non allergiques, représentant environ 15 % de l’ensemble de leurs effets indésirables. L’hypersensibilité non allergique, la plus fréquente, ressemble à de l’allergie sans mécanisme immunologique prouvé. Les manifestations d’hypersensibilité touchent 7 % de la population générale, dont seulement 10 % sont de véritables allergies. Les réactions aux médicaments peuvent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Médicaments : le plan anti-rupture du LEEM

Le LEEM l'avait annoncé par la voix de son président Philippe Tcheng lors de ses vœux, c'est chose faite. Les industriels du médicament présentent leur plan d'actions en six points pour agir contre les pénuries de médicaments.... 4

Partenaires