Belgique : débuts difficiles pour la e-prescription

Belgique : débuts difficiles pour la e-prescription

Marie Bonte
| 04.04.2017
  • Médicament

Introduite au 1er janvier, la prescription électronique, qui remplace l’ordonnance manuscrite par un code-barres lisible seulement par le pharmacien, rencontre encore quelques obstacles.

En Belgique, la prescription électronique a démarré depuis le début de l'année, avant d'être généralisée en 2018. Les médecins postent désormais leur prescription sur un serveur et remettent à leurs patients une « preuve de prescription électronique » dotée d’un code-barres. C’est ce...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
PHILIPPE D Pharmacien 05.04.2017 à 07h43

Si le DP était obligatoire on n'aurait pas autant besoin d'une telle mesure.
Comment se fait l'observance ? Il n'y a pas que les noms sur l'ordonnance , il y a aussi la posologie !

Répondre
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 04.04.2017 à 23h37

Et quand le pharmacien à force d'augmenter
En joli robot enfin sera transformé
Verra t il encore que l'ordonnance "fantaisiste"
Est "fantaisiste"?

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires