Le monde aujourd'hui - Le mur anti-réforme

Le monde aujourd'huiLe mur anti-réforme

Richard Liscia
| 03.04.2017

De quel crime Manuel Valls est-il accusé par ses anciens « amis » socialistes ? De s'être parjuré en refusant de soutenir Benoît Hamon après avoir promis de se rallier au vainqueur de la primaire. Le chef d'accusation est incontestatble. L'usage qui en est fait par les anciens frondeurs devenus provisoirement maîtres du jeu socialiste est indécent, en ce sens que les insultes adressées à l'ex-Premier ministre transforment la campagne électorale en débat de  caniveau. :

  • Le mur anti-réforme

Ce qui rend hystériques les partisans de M. Hamon, c'est sans doute moins la personnalité de M. Valls que son projet. L'ancien chef de gouvernement ne craint pas la victoire, presque impossible du candidat du PS. Il s'oppose à ce que la gauche soit refondée après les élections selon les critères d'un seul groupe, incarné par les Aubry, les Montebourg, les Filipetti, les José Bové, et tant d'idéologues irréductibles. La querelle entre M. Valls et M. Hamon ne porte pas sur les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
20 minutes

Coronavirus : « 20 minutes » pointe quelques rares abus de certains pharmaciens

Après l'appel à témoignages lancé lundi, le quotidien « 20 minutes » livre les histoires de ses lecteurs : des abus rares - et condamnés par la profession - de la part de confrères qui « surfent sur l'inquiétude » face au... Commenter

Partenaires