Un dispositif sur-mesure expérimenté avec succès - L’assurance-maladie s'attaque au renoncement aux soins

Un dispositif sur-mesure expérimenté avec succèsL’assurance-maladie s'attaque au renoncement aux soins

Mélanie Maziere
| 03.04.2017

Pour lutter contre le renoncement aux soins d’une partie des Français, l’assurance-maladie généralise un dispositif expérimenté avec succès dans plusieurs départements. Repérage des personnes concernées, bilan de leurs droits sociaux, suivi jusqu’à réalisation des soins nécessaires, le programme s’appuie sur les agents des caisses primaires et les professionnels de santé.

Face au phénomène de renoncement aux soins, l’Assurance-maladie met en place un dispositif d’accompagnement afin de détecter un maximum de personnes concernées et leur proposer des solutions personnalisées. C’est en 2013 que la CNAM a pris à bras-le-corps ce problème grandissant, laissant le soin à la caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) du Gard de réaliser une étude de terrain sur le non-recours aux aides exceptionnelles, notamment pour financer des soins dentaires, avec l’aide de l...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 5

Partenaires