Pratiques commerciales des labos : Federgy dit stop !

Pratiques commerciales des labos : Federgy dit stop !

Marie Bonte
| 28.03.2017
  • OTC

La chambre syndicale des groupements et enseignes repart en guerre contre les conditions commerciales pratiquées par certains laboratoires.

La coupe est pleine. La chambre syndicale des groupements et enseignes de pharmacies (Federgy) en a assez des pratiques des laboratoires qui augmentent leurs prix de manière arbitraire, parfois même de 10 % ou plus. Sans compter l’augmentation des paliers et des objectifs requis pour pouvoir bénéficier de conditions acceptables....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
pharma grognon Pharmacien 30.03.2017 à 12h12

M Grenier oublie que les CAP et autres courtiers prennent eux-mêmes leur marge et sont donc beaucoup moins intéressant que la rétrocession qu'il ne faut certainement pas supprimer !!!!!

Répondre
 
Gilles B Pharmacien 29.03.2017 à 18h27

La rétrocession modérée reste indispensable pour certains produits. La supprimer pénalise le pharmacien.
Les groupements ne peuvent pas tout fournir. Loin de là.
Par contre, oui, beaucoup de Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 29.03.2017 à 12h30

Les distorsions de prix au client sont dues à la volonté de l'officinal d'être plus ou moins concurrentiel , c'est perso et très variable , au final : politique de prix dont le pharmacien n'a pas Lire la suite

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 29.03.2017 à 16h52

Ce n'est pas si simple. Référencer ou déréférencer un produit parce le prix ou les conditions du labo ne nous plaisent pas comme vous le constatez n'est pas facilement applicable, notamment lorsque Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 30.03.2017 à 12h31

Pas faux mais faut se battre ! Les grosses officines peuvent commander ça avec bonnes remises , et TOUTES les officines peuvent utiliser la rétrocession souple entre confrères indispensable selon Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ C Pharmacien 28.03.2017 à 22h06

Fédergy ne prêche que pour sa paroisse ... et se moque totalement de l'intérêt du pharmacien.
C. Grenier n'est là que parce qu'il n'arrive pas à vendre Népenthès depuis des années.
D'ailleurs, Lire la suite

Répondre
 
Jean-Philippe D Pharmacien 28.03.2017 à 17h29

Les SRA sont des usines à gaz beaucoup trop couteuses.
Il faut l'alléger (suppression du pharmacien) et refaire et une loi LME à l'envers en expliquant et réexpliquant que le rapport de force dans Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Cambriolage

Les agressions contre les pharmaciens ont quasiment triplé en un an

La multiplication des cambriolages et des attaques de pharmacies, relatée par la presse, viennent confirmer les chiffres enregistrés par l’Ordre des pharmaciens. Le 15 février, en tentant de se défendre, un pharmacien de... 2

Partenaires