Le laboratoire pakistanais Martin Dow investit en France - Hollande inaugure une usine pharmaceutique en Corrèze

Le laboratoire pakistanais Martin Dow investit en FranceHollande inaugure une usine pharmaceutique en Corrèze

Jean-Pierre Gourvest
| 20.03.2017

Inaugurée jeudi dernier par François Hollande, l’usine pharmaceutique de Meymac, en Corrèze, est désormais la propriété du pakistanais Martin Dow. Son président, Ali Akhai, à la tête du 5e groupe pharmaceutique de son pays, souhaite en faire une tête de pont de sa stratégie d’expansion internationale.

  • Labo Martin

Après avoir repris, en juin 2015, une unité de fabrication de compléments alimentaires à Gien (Loiret), sous l’enseigne Martin Dow Healthcare, le laboratoire pakistanais a racheté en novembre de la même année une usine corrézienne, ancien site de Bristol-Myers, afin d’y rétablir une activité pérenne. Investissant dix millions d’euros dans ces deux unités, il programme 20 millions de dépenses supplémentaires pour les trois prochaines années en construisant à Meymac...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires