Valproate et dérivés - Des prescriptions hospitalières non conformes

Valproate et dérivésDes prescriptions hospitalières non conformes

Charlotte Demarti
| 06.03.2017

Un audit réalisé par l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) montre que deux tiers des médecins hospitaliers ne respectent pas totalement les nouvelles règles de prescription du valproate de sodium et de ses dérivés. Les manquements concernent surtout le recueil de l’accord de soins et la réévaluation annuelle de la prescription.

De nouvelles conditions de prescription du valproate et de ses dérivés (Dépakine, Dépakote, Dépamide, Micropakine et génériques) ont été édictées en mai 2015, suite à la reconnaissance de la tératogénicité et des risques de troubles du développement psychomoteur chez les enfants exposés in utero.

Ainsi, le valproate ne doit plus être prescrit aux filles, jeunes filles, aux femmes en âge de procréer et aux femmes enceintes, sauf en cas d’inefficacité ou d’intolérance aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires