En France, la menace Internet

En France, la menace Internet

Charlotte Demarti
| 26.01.2017

En France, le trafic des faux médicaments passe essentiellement par la Toile, mais aussi par un détournement du système des importations parallèles.

« La France est surtout exposée au trafic de faux médicaments via Internet, principalement dans le domaine des produits amaigrissants, des traitements des troubles de l’érection et en matière d’anabolisants », évoque Bernard Leroy, directeur de l’IRACM. Ce dernier rappelle que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 50 % des médicaments vendus sur Internet dans le monde sont des médicaments falsifiés (médicaments contrefaits, médicaments non autorisés…)...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Sinemet : le plan de l'ANSM pour faire face à la pénurie

Pour répondre aux ruptures de stock prolongées de Sinemet, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) émet ses recommandations à destination des professionnels de santé. Il y a quelques jours,... Commenter

Partenaires