Centenaire de la bataille de Verdun - Le témoignage d’un pharmacien sur le front

Centenaire de la bataille de VerdunLe témoignage d’un pharmacien sur le front

Denis Durand de Bousingen
| 07.11.2016

Le Bulletin du « syndicat général des pharmaciens de France », ancêtre de l’actuelle Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, a publié pendant toute la guerre des articles et des témoignages de pharmaciens mobilisés, la censure militaire empêchant toutefois d’indiquer leur nom, leur unité et leur affectation précise.

  • mmmm
  • ee

En avril 1916, un pharmacien, resté hélas anonyme, y publie son « carnet de route », qui commence par une description de la fameuse « Voie Sacrée », la route reliant Bar-le-Duc à Verdun. Il y voit « une chaîne sans fin de camions qui, à perte de vue, au gré des ondulations du terrain, se déroule sans arrêt, jour et nuit, dans les deux sens ». La nuit, les convois circulent tous feux éteints par crainte des bombardements, et notre pharmacien finit par...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires