Les médecins désormais favorables à l’automédication

Les médecins désormais favorables à l’automédication

Mélanie Maziere
| 15.03.2016
  • Les médecins désormais favorables à l’automédication-1

C’est le principal enseignement de l’étude menée par le cabinet IPSOS pour l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour l’automédication responsable (AFIPA) : les médecins sont désormais favorables à l’automédication. Ils estiment que 16 % de leurs consultations pourraient être traitées en automédication, en particulier pour des rhumes, des douleurs liées à un état grippal et des diarrhées passagères.

Ils considèrent que 45 % de leurs patients sont...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
pharma grognon Pharmacien 17.03.2016 à 14h28

Effectivement, 45% capables contre 91% se croyant capables, la différence représente-t-elle le cœur du risque iatrogénique ?

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 16.03.2016 à 11h13

S'il n'y a pas d'erreur , 45% de patients capables , 91% qui se croient capables ça fait une grosse différence . On pourrait améliorer la connaissance dans la façon de se soigner à l'école et dans Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

  • À la UneHausse des ruptures de stock : quelles solutions ?

    Abonné
    Stock médicaments

    Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne... Commenter

  • TransgenreAllaitement paternel

    Abonné
    dessin

    C'est une histoire à la fois inédite, curieuse et belle. Une histoire médicale où le genre, la pharmacologie et l'amour jouent des rôles... Commenter

  • Rougeole  La France en alerte

    Abonné
    vaccination

    Après le décès d'une jeune femme à Poitiers (Vienne) des suites de la rougeole, les autorités sanitaires redoutent que l’épidémie s’étende... Commenter

Partenaires