À la une - Les pièges de la déréglementation

À la uneLes pièges de la déréglementation

Charlotte Demarti
| 19.10.2015

En France, les règles encadrant l’exercice de la pharmacie sont régulièrement remises en cause, mais tiennent bon ; qu’il s’agisse du monopole de dispensation, du capital de propriété ou du maillage territorial. En Europe, les pays qui ont au contraire choisi de les supprimer souffrent de quelques effets secondaires inattendus… et très instructifs.

  • L'indépendance des pharmaciens britanniques mise en cause

En Europe, tous les pays n’ont pas fait les mêmes choix stratégiques que la France en ce qui concerne le cadre légal de la pharmacie. Ainsi, par exemple, seulement 18 pays ont prévu des règles de maillage territorial. Néanmoins, parmi ceux qui avaient opté pour la liberté d’installation, beaucoup sont revenus en arrière (comme l’Estonie). Même la Grande Bretagne, fer de lance du libéralisme, a revu sa copie. En effet, « jusqu’en 2012, les pharmaciens anglais pouvaient s’installer où...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires