Allemagne : des publicités qui vont droit au but

Allemagne : des publicités qui vont droit au but

24.09.2015

Imaginez qu’à chaque fois qu’un joueur de votre équipe de football favorite se blesse sur le terrain, le logo de votre groupement, apposé sur les mallettes des soigneurs venant à son secours, apparaisse ainsi à la vue de millions de téléspectateurs : cette stratégie publicitaire, inusitée en France, est une réalité en Allemagne depuis plusieurs années.

  • Des malettes de secours aux couleurs d’un groupement

Les places de « sponsors officinaux » y sont presque aussi disputées que les qualifications pour les plus hautes marches des championnats.
Depuis 2010, le groupement d’officines Linda, qui réunit 1 200 pharmacies allemandes, assurait le sponsoring officiel du club de football de Dortmund, l’un des plus titrés du pays. Mais, coup de tonnerre dans le ciel footballistique allemand, le club a annoncé au début de l’été qu’il changeait d’entraîneur… avec au même moment, mais cela...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires