Google : des nanoparticules pour dépister le cancer

Google : des nanoparticules pour dépister le cancer

Mélanie Maziere
| 29.10.2014
  • Google : des nanoparticules pour dépister le cancer - 1

La société américaine Google vient d’annoncer un nouveau projet de recherche. Elle souhaite utiliser les nanoparticules pour dépister des pathologies comme le cancer. Ces nanoparticules pourraient être ingérées, par exemple sous la forme de comprimés, pour qu’elles pénètrent le sang. Elles seraient conçues pour repérer et se fixer sur un type particulier de cellules, telles que les cellules tumorales. Un diagnostic pourrait ensuite être réalisé en associant ces nanoparticules à un objet connecté équipé de capteurs spéciaux. Pour cela, Google étudie plusieurs techniques de transmission non invasives, comme les ondes radios ou lumineuses. Le groupe indique que ce projet permettrait « d’aider les médecins à détecter les maladies dès leurs prémices », que ce soit le cancer ou d’autres pathologies. Le projet pourrait aussi être développé comme un « test pour déceler les enzymes secrétées par des plaques artérielles sur le point de se rompre et de provoquer une crise cardiaque ou un AVC ». Ce nouveau projet de recherche est développé par la branche Google X, dont dépendent les projets dits « futuristes » comme les voitures sans chauffeur (Google Car), les lunettes interactives (Google Glass) ou les lentilles de contact intelligentes qui mesurent en temps réel le taux de glucose dans les larmes.

Source AFP.
Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 8

Partenaires