Thalidomide : la condamnation de Grünenthal annulée en appel en Espagne

Thalidomide : la condamnation de Grünenthal annulée en appel en Espagne

Mélanie Maziere
| 23.10.2014
  • Thalidomide : la condamnation de Grünenthal annulée en appel en Espagne-1

La condamnation du laboratoire Grünenthal, fabricant de la thalidomide, par le tribunal de Madrid, vient d’être annulée en appel en Espagne. Le groupe allemand avait été condamné, il y a un an, à indemniser chaque victime de la thalidomide « à hauteur de 20 000 euros pour chaque point de pourcentage de leur invalidité reconnue par l’administration espagnole ». La justice espagnole avait donc donné raison à l’association des victimes de la thalidomide en Espagne (AVITE), qui réclamait 204 millions d’euros pour les survivants. Mais le jugement en appel a estimé que la demande n’était pas recevable car les faits étaient prescrits lorsque AVITE a déposé plainte en 2012. Cette décision peut faire l’objet d’un recours en cassation dans un délai de 20 jours. Cette condamnation était la première pour le laboratoire. En Allemagne, les victimes ont signé un « accord d’indemnisation au travers de la Fondation financée principalement par Grünenthal » qui a abouti à un classement des plaintes en 1970. En Australie, les victimes ont obtenu 89 millions de dollars australiens au terme d’un accord financier. Grünenthal a présenté ses excuses aux victimes en septembre 2012, soit 50 ans après les premiers cas de malformations, indiquant être « vraiment désolé » pour son long silence. Le laboratoire a réitéré ses regrets profonds lors du procès en Espagne. Destinée au traitement des nausées chez la femme enceinte et interdite en 1961, la thalidomide est à l’origine de malformations de milliers d’enfants dans le monde, dans les années 1950-1960. Le nombre total de victimes est généralement estimé entre 10 000 et 20 000. Principalement distribué en Grande-Bretagne et en Allemagne, mais aussi dans près de cinquante autres pays, ce médicament n’était pas vendu en France. Des frontaliers ont néanmoins pu se le procurer en Belgique, en Italie, en Espagne et en Suisse.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires