Tentatives de suicides : un risque plus élevé chez les adolescentes

Tentatives de suicides : un risque plus élevé chez les adolescentes

Anne-Gaëlle Moulun
| 09.09.2014
  • Tentatives de suicides : un risque plus élevé chez les adolescentes - 1

Chaque année, 70 000 personnes sont hospitalisées suite à une tentative de suicide, indique l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans un rapport. Cela représente un taux d’hospitalisation de 17,7 pour 10 000 habitants. Mais cette moyenne cache de fortes disparités selon le genre et l’âge. Les femmes sont en effet les premières concernées, avec un taux de 21,6 pour 10 000 femmes contre 13,4 pour 10 000 hommes. Et les adolescentes de 15 à 19 ans sont particulièrement à risque, avec un taux de 43 pour 10 000.

En outre, les régions du Nord et de l’Ouest (à l’exception de l’Île de France et des Pays de la Loire) sont les plus touchées par ce phénomène. Elles affichent des taux jusqu’à 20 % plus élevés que la moyenne nationale, notamment en Picardie, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Bretagne et en Haute et Basse Normandie. L’InVS observe par ailleurs que le mode opératoire le plus fréquent est l’intoxication médicamenteuse, qui représente 82 % des tentatives de suicide hospitalisées. Enfin, l’Institut souligne qu’après une première tentative, les récidives sont nombreuses, avec un taux de réadmission de 12,8 % à 12 mois, qui progresse jusqu’à 26,6 % à 8 ans. Entre 30 et 49 ans, notamment, environ un quart des patients sont réhospitalisés au moins une fois pour une nouvelle tentative.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires