Trop de sel aggraverait la sclérose en plaques

Trop de sel aggraverait la sclérose en plaques

Charlotte Demarti
| 04.09.2014
  • Trop de sel aggraverait la sclérose en plaques - 1

Une étude vient de montrer qu’une consommation élevée en sel pourrait aggraver les symptômes de la sclérose en plaques (SEP) en accélérant la détérioration des neurones. Ce travail, publié dans le « Journal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry » a été mené auprès de 70 personnes atteintes de SEP, pendant 2 ans. Les scientifiques ont d’abord analysé la présence de sodium dans l’urine des patients, puis pratiqué un IRM sur leur cerveau afin d’estimer l’activité de la maladie. L’étude a mis en évidence que les patients qui consommaient une quantité modérée (entre 2 et 4,8 g/jour) et élevée (plus de 4,8 g/jour) de sel ont une maladie plus active que ceux qui en consomment moins de 2 g par jour. Et cet impact est non négligeable : le risque de voir évoluer la maladie est multiplié par 2,75 en cas de consommation modérée… Et par près de 4 chez les gros consommateurs de sel. Toutefois, il est trop tôt pour formuler une interdiction de l’excès de sel chez les patients atteints de SEP. Cette étude observationnelle auprès d’un petit nombre de patients demande à être confirmée. Pour les auteurs, il serait intéressant de mener un autre essai qui viserait à vérifier si une limitation de la consommation quotidienne de sel peut influer sur la maladie, notamment en soulageant certains symptômes, ou même en permettant de ralentir sa progression.

Source : Lequotidiendupharmacien.fr

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires